Une star de l’architecture moderne s’est éteinte

Celle qui m’a donnée envie au détour d’une exposition (à l’institut du monde arabe à Paris en 2011) de m’appesantir sur l’architecture et de reprendre mes études  … n’est plus ! Dire que je le découvre seulement maintenant et que je n’ai pas vu une seule ligne, ou information sur cette disparition !

On retrouve dans ces projets, un peu de l’architecture végétale un soupçon du courant organique, de la déconstruction avec une vision futuriste,  beaucoup d’audace et de long programmse mathématiques pour langer ces perspectives 3D…  Son approche aux courbes, et lignes obliques toujours très douces et féminines sont une ode à la sensualité, et à  la quête d’apesanteur. Elle a su dépasser les frontières et les a priori, faire des synthèses entre l’orient ( d’origine irakienne dont elle tire ses racines) et l’occident ( passage par Harvard, Yale …) … et montrer que lorsque l’on ose on peut y arriver !

Paix à son âme, et merci à elle pour cette preuve de courage, et la beauté des ouvrages qu’elle nous lègue.
Disparition Zaha Hadid

 

Pour visionner quelques uns de ces ouvrages,