Le nouveau Café de l’Opéra de Paris, place to see …

Etonnante rencontre entre un lieu mythique, et une construction intérieure organique

Oui la nature est partout inspirante, au travers de l’expo de J.Perriand, et maintenant dans un des temples des Arts !

L’architecte (Odile Decq) à l’étonnant look gothique, a réalisé la prouesse de concilier les contraintes des Bâtiments de France d’un lieu exceptionnel, la rigueur de la construction d’origine, pour en faire un lieu branché où l’on a envie de s’installer confortablement.
Etrange sensation d’être dans l’antre caverne de l’opéra, aux premières loges d’un nouveau regard sur la ville …

Fabuleuse réalisation où l’on peut se rappeler que le verre est bien une matière fluide. La vitrine épousant les formes d’un ruban, tel un tombé de rideau de théâtre, ou un voile de verre épais, frontière entre la ville et l’opéra.
La couleur du rouge des fauteuils de l’opéra pour leitmotiv, dégouline de l’entresol pour nous attendre à l’entrée du Café, la lumière est volontairement filtrée sur cette même couleur.
Le blanc de la mezzanine, et des nappes est là uniquement pour rehausser le rouge.
Partout la rondeur est présente, dans les fauteuils, dans les arches soutenant l’entresol, la mezzanine aux formes sinueuses et autoportantes, occupent la hauteur de l’espace et tournent autour des piliers existants sans les toucher.
Qu’il est loin le temps où les abonnés arrivés en fiacre par cette Coupole, maintenant Restaurant.
Aucun doute, lieu à découvrir : le café à presque 10euros valant ticket visite non ?!

pour réserver : http://www.opera-restaurant.fr/
adresse : Opéra Palais Garnier, 75009
Avec de tels horaires 7h minuit, plus d’excuse pour y aller faire une petite virée
Carte du restaurant conçu par le chef étoilé Christophe Aribert